Encore un matin


L’autre matin, je me suis réveillée toute seule, une éternité que cela ne m’était pas arrivé. 

Là immédiatement, je me suis dit : « super, j’ai encore le temps de dormir vu que le réveil n’a pas sonné »…
Je me suis donc rendormie puis à nouveau réveillée et j’ai encore pensé« génial, je dors… ». 

Puis tout à coup, j’ai ouvert les 2 yeux et me suis rendue compte qu’il faisait presque jour dans ma chambre, et là bing, j’ai réalisé que j’avais oublié de mettre mon réveil.
Il était 8H45…

J’ai filé sous la douche avec ma tasse à café pleine, ai fini de me sécher en me maquillant.  
Puis, j’ai ensuite vérifié la loi suivante: si je mange trop pendant quelques semaines et que j’ai l’impression de ne pas grossir, ce n’est qu’une impression.
Il a suffi d’une nuit pour que tous mes excès se matérialisent et mon slim préféré en a témoigné ce matin-là.

J’ai résolu mes soucis en enfilant un vieux jean avant de filer au boulot, le manteau, mon sac et me voici dans la rue, sous une énorme averse de pluie, à filer vers le parking.
Les gouttes avaient précipité sur le bitume les feuilles et les quelques pétales comme des milliers de perles miroitantes.
J’ai passé quelques minutes à observer ce beau spectacle.

Après 10 minutes d’errements dans les étages du parking, j’ai intégré ma voiture, affronté les embouteillages, légion en plein centre de Bordeaux à cette heure-là.

Une ½ heure plus tard, j’étais à mon boulot.
Pas très causante.
Ces matins-là, il me faut bien la moitié de la journée pour m’en remettre, et l’autre moitié pour arriver à sourire à mes collègues qui n’y sont pour rien.

Je dépile mes rêves ou les pensées sombres qui ont débarqué au coeur de la nuit et j’arrive généralement à aligner 4 mots juste avant le déjeuner…

Et vous, vous êtes de matin ou du soir ? 


Pour illustrer ce billlet : le détail d’une peinture d’Antoinette Fleur.